1826 - Angleterre - Londres - La Royal New Brunswick (Wellclose carré)

1785 : Construction : Le Royalty Theatre était l'un des premiers théâtres de Londres, il a été conçu par l'architecte John Willmot avec l'aide de l'arpenteur John Robinson de Wellclose Square. 

1787 : 9 mai : Le Times rapporte sur la ‘beauté des décorations’ du nouveau théâtre en disant que : ‘le goût exquis est affiché’. 

1787 : 4 juin : Le Royalty Theatre devait être ouvert pour la saison estivale, comme indiqué dans l'article du Times sur le théâtre, bien qu'ailleurs, le théâtre aurait ouvert le 20 juin 1787 Il était connu sous le nom de East London Theatre vers 1817 pendant une courte période avant de revenir à son nom d'origine. 

1826 : 11 avril : le théâtre est détruit par un incendie. On pense que l'incendie s'est déclaré parce que les lampes à gaz de la scène n'avaient pas été correctement éteintes. Le théâtre a été pratiquement détruit. Reconstruction d’un théâtre 

1927 : Aout : Pose de la première pierre. 

1928 : 25 février : Ouverture, avec une production de "The Mermaiden's Well". Le théâtre pouvait accueillir quelque 2 000 personnes dans son somptueux auditorium, 

1928 : 28 février : Au cours d'une répétition, il s'est effondré trois jours seulement après son ouverture, et a été complètement détruit. La cause de l'effondrement était la chute du toit, dix personnes ont été tuées dans la catastrophe. Le Star Public House attenant et une boulangerie ont également été détruits lorsque le théâtre s'est effondré. 

Un nouveau bâtiment appelé Sailor's Home a été construit sur le site de l'ancien théâtre Royal Brunswick, ouvert en 1835 avec un hébergement pour 100 marins. Un bâtiment banal des années 1950 occupe aujourd'hui le site de Dock Street 

Note : Le Royalty Theatre, Wellclose Square, Whitechapel, Londres Plus tard - The East London Theatre / Royalty Theatre / Royal Brunswick Theatre, Well Street, Wellclose Square, Goodman's Fields - maintenant Ensign Street et Dock Street

1828 - Angleterre - Londres - Le Royal New Brunswick (Wellclose carré)


1826 - France - Paris - Le ‘Cirque-Olympique’ (Cirque Astley) - Cirque Franconi

Trois théâtres de cirque portant le nom de « Cirque Olympique » (Famille Franconi) 

1783 : 16 octobre : : Un Anglais nommé Astley fonde un spectacle équestre, une salle ronde comportant deux rangées de loges, sous le nom d’Amphithéâtre Anglais, dans le faubourg du Temple (Cirque Astley) 

1789 : Pendant la révolution, Astley céda son exploitation à Franconi. 

1807-1816 : Premier théâtre ‘Cirque-Olympique’ situé dans le jardin des Capucines de la rue Saint-Honoré, construit par François Delpont (Antonio Franconi qui s’était installé depuis 1802 au théâtre de l’équitation, dans l’enclos du couvent des Capucines prit la direction du premier Cirque Olympique) 

1817-1826 : Deuxième théâtre ‘Cirque-Olympique’ situé rue du Faubourg du Temple , l'ancien amphithéâtre d'Astley, 

1826 : 16 mars : Incendie du théâtre, après une représentation, ‘l’incendie des Salins’. 

1826 – 1827 : Reconstruction du Cirque-Olympique sur le boulevard du temple, près de l’Ambigu, sur les terrains occupés jusqu’alors par le Théâtre de la Malaga, les Ombres-Chinoises d’Hurpie et le Théâtre des Nouveaux-Troubadours. L’emplacement correspond aux numéros pairs, où de nombreuses salles de spectacle se succédèrent entre 1770 et 1862. Cette nouvelle salle se situe près du carrefour entre la place du Château-d’Eau (aujourd’hui place de la République) et le boulevard du Temple 

1827 : 31 mars : Ouverture au public du troisième Cirque-Olympique 

1827-1862 : Troisième théâtre ‘Cirque-Olympique’ situé boulevard du Temple . 

1848 : Le théâtre ‘Cirque-Olympique’ est converti en troisième Théâtre lyrique 

1862 : Destruction du théâtre avec la transformation du boulevard du Temple. 

1859 : La Ville de Paris achète les terrains de la place du Châtelet et y construit deux théâtres se faisant face à face, l’architecte est Gabriel Davioud. 

1862 : 19 août : Le Cirque Olympique est transféré dans l’un des deux théâtres et prend le nom de Théâtre Impérial du Châtelet. L'impératrice Eugénie inaugure officiellement le 19 août.


1826 - Roumanie - Bukarest - Le théâtre

1826 : 19 février : Incendie


1827 - France - Paris - Le théâtre de l’Ambigu

Le Théâtre de l’Ambigu Comique : Boulevard du Temple 

1769 : 9 juillet : Construction du Théâtre Audinot (premier nom de ce théâtre parisien) sur le Boulevard du Temple (Nicolas-Médard Audinot, ancien comédien de l’Opéra-Comique) : première salle de l’Ambigu Comique. Architecte : Jacques Cellerier. 

1786 : 30 novembre : Inauguration de la nouvelle salle (après les travaux de rénovation fait par l’architecte Jacques Cellerier) : seconde salle de l’Ambigu Comique 

1799 : Fermeture du théâtre (suite à la proclamation de la liberté des théâtres, en 1791, qui suscita un grand nombre de scènes rivales à l’Ambigu) La salle ferme en 1800 

1801 : Réouverture du Théâtre de l'Ambigu Comique 

1827 : Nuit du 13 au 14 juillet : Incendie dans le théâtre, alors que l’on venait de répéter ’La Tabatière’ pièce de Lemaitre, dans laquelle figurait un feu d’artifice, en moins d’une heure salle et scène furent entièrement détruites. 

1828 : 7 juin : Le théâtre ré ouvrit ses portes au public, à l’angle de la rue de Lancry, entre le boulevard Saint-Martin et la rue de Bondy, près du boulevard du Temple (L’Ambigu, boulevard St Martin), sur les plans des architectes d’Hittrof et Lecointe, en déménageant l’Ambigu perd son épithète de ‘Comique’. 

1832 : Construction du théâtre Les Folies Dramatiques sur l’emplacement de l’Ambigu Le théâtre sera transformé en salle de cinéma dans les années 1930. Le Théâtre de l’Ambigu : boulevard Saint Martin 

1847 : Restauration de la salle 

1887 : 28 septembre : Réouverture après des travaux d’embellissement et de sécurité. 

1954 : Le comédien Christian Casadesus rouvre le Théâtre de l’Ambigu. 

1966 : Le Théâtre est définitivement fermé et démoli (en dépit de nombreuses manifestations et d’un spectaculaire défilé de la profession tout entière).

L'incendie du théâtre de l'Ambigu-Comique le 13 juillet 1827. Boisselier, Antoine , Peintre En 1827 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


1828 - Angleterre - Londres - Le Royal New Brunswick (Wellclose carré)

1828 : Le Royal New Brunswick (Wellclose carré) à Londres s'écroule : 15 morts Déjà un incendie en 1826 

Voir : 1826 - Angleterre - Londres - La Royal New Brunswick (Wellclose carré)


1829 - Angleterre - Ramsgate - Le Théâtre

1829 : 1 décembre : Incendie


1829 - Ecosse - Glasgow - Théâtre Royal

1764 : Ouverture du Théâtre 

1829 : 10 janvier : Incendie


1830 - Angleterre - Londres - Astley's Royal amphithéâtre (Westminster Bridge Road)

Voir : 1794, 1803, et 1841 : Londres : Astley's Royal amphithéâtre (Westminster Bridge Road)


1830 - Angleterre - Londres - London Lyceum Theater (English Opera House)

1765 : Construit pour abriter des expositions 

1794 à 1809 : Le bâtiment a été utilisé comme un cirque 

1809 : Incendie ????????? 

1809 : Samuel Arnold obtint un permis de mettre en scène opéras et d'autres pièces de théâtre musical, et reconstruit le théâtre 

1815 : Premier théâtre de Londres a utilisé le gaz pour ses éclairages 

1830 : 16 février : Détruit par un incendie 

1834 : 4 ou 14 juillet ? : Un nouveau lycée conçu par Samuel Beazley a ouvert avec son entrée principale maintenant sur la rue Wellington, sous le nom de Théâtre Royal Lyceum 

1902 : Le théâtre a été reconstruit 

1904 : Le théâtre transformé en music-hall, réouvre, richement décorés en style rococo par Bertie Crewe, en ne conservant que la façade et portique de l'édifice original. 

1939 : Le Conseil municipal de Londres a acheté le bâtiment, avec l’intention de le démolir pour des projets de voirie. 

1951 : Il est reconverti, en une immense salle de bal et rouvert par Matthews et Fils, son nouveau nom est Le Lyceum Ballroom. 

1960 à 1970 : Le théâtre a été utilisé comme un lieu de concert pop et pour les émissions de télévision 

1996 : Le théâtre est restauré et reconverti en un théâtre de comédies musicales ou Opéras. Le théâtre est actuellement détenu par Clear Channel Entertainment. Site officiel : Lyceum Theatre London.org.uk


1831 - Allemagne - Schwerin - Le théâtre

1788 : Ouverture du Théâtre 

1831 : 23 avril : Incendie


1831 - Angleterre - Greenwich - Le Théâtre

1831 : 11 janvier : Incendie


1832 et 1996 - Italie - Venise - La Fenice

Voir : 1774 : Italie : Venise : théâtre San Benedetto. 1832 et 1996 : Italie : Venise : La Fenice


1833 - Canada - Montréal - le Masonic Hall de Montréal

1824 : John Molson père inaugure le New Mansion House (British American Hotel), qu’il nomme Masonic Hall Hotel en raison de sa récente nomination au rang de vénérable porte-épée de la Grande loge maçonnique de la province du Bas-Canada. 

1833 : Un incendie rasa le Masonic Hall de Montréal au cours d'un récital de chant


1833 - Danemark - Copenhague - Nörrebroes theater

1833 : 15 mai : Incendie


1834 - Russie - Tula - Le Théâtre

1834 : 11 juillet : Incendie


1835 - Danemark - Christiania - Le Théâtre

1835 : 6 novembre : Incendie


1835 - France - Paris - Théâtre de la Gaîté (ou Théâtre de Nicolet)

Boulevard du Temple 

1759 : Construction d’un premier théâtre sur le boulevard du Temple, le Théâtre Nicolet 

1760 : Ouverture 

1770 : Agrandissement du théâtre 

1772 : Théâtre des Grands Danseurs du Roi 

1789 : Théâtre de la Gaîté 

1795 : Théâtre d’Emulation 

1798 : Théâtre de la Gaîté. 

1806 : Reconstruit par Peyre (fils de Marie-Joseph) 

1835 : Mardi 24 février : Incendie du théâtre pendant la répétition générale de ‘Bijou’ ou ‘L’enfant de Paris’. Il sera reconstruit par Bourlat 

1835 : 19 novembre : Ouverture des portes au public après l’incendie. 

1862 : La Gaîté, atteinte par l’ordonnance du préfet Haussmann, du disparaître du boulevard du Temple éventré et émigrer prés du boulevard Sébastopol, devant les Arts et Métiers. Il a été détruit pour créer la place du Château d’Eau. 

Le théâtre de la Gaîté est reconstruit rue Papin par l'architecte Alphonse Cusin. Il porte alors le nom de théâtre de la Gaîté-Lyrique 

1989 : Le théâtre est fermé suite à une faillite. 

De 1989 à 1991, il fut en grande partie détruit et transformé en parc d'attractions par Jean Chalopin 

La Mairie de Paris a prévu d'en faire un centre des arts numériques et musiques actuelles. Ce nouveau centre devrait ouvrir en 2010.


1836 - France - Paris - Les Folies Dramatiques

1831 : Ouverture du Théâtre 

1836 : 12 décembre : Incendie


1836 - Italie - Venise - Teatro la Fenice

1792 : Ouverture du Théâtre 

1836 : 14 décembre : Incendie


1836 - Russie - Saint-Pétersbourg - Le Cirque Lehman

800 victimes


1838 - France - Paris - Le Théâtre de (du) Vaudeville (de la rue de Chartres)

Entre la rue de Chartres et la rue Saint-Thomas-du Louvre 

1791 – 1792 : Transformation de la salle de bal du Petit-Panthéon (salle construite en 1786) Architecte : Lenoir 

1792 : 12 janvier : Inauguration 

1798 : Restauration de la salle 

1838 : Mardi 17 juillet : Incendie qui détruit le théâtre Le Vaudeville s'installa provisoirement boulevard de Bonne-Nouvelle et s'établit en 1841 à la place de la Bourse 

Extrait du Journal illustré – 7 janvier 1877 (à propos de l’incendie du théâtre de Brooklyn, à New-York) ( Aristide Roger) : « … À Paris, il y a une vingtaine d’années, un incendie ayant éclaté au Vaudeville, en pleine représentation, Arnal, plus heureux que la courageuse artiste de Brooklyn, réussit peut-être, par son sang-froid, à empêcher un précédent à la catastrophe que nous venons de décrire. Comme plusieurs spectateurs, apercevant des flammes dans les coulisses, poussaient déjà le cri : Au feu ! Arnal, en effet, s’avança tranquillement vers la rampe, et de sa voix le plus joviale : Ah çà, dit-il, croyez-vous donc que, s’il y avait le moindre danger, je resterais là, moi, à vous débiter des bêtises ? Ces quelques mots suffirent à rassurer le public. On baissa la toile, et la sortie put s’effectuer en bon ordre,sans donner lieu au moindre accident. »

Restes du théâtre du Vaudeville après l'incendie de 1838. Pernot, François Alexandre , Dessinateur En 1838 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


1838 - Italie - Sinigaglia (Senigallia) - Théâtre Communal (Teatro Comunale)

2 morts 

1838 : 8 août : Incendie


1838 - Suède - Wexiö - Salle de spectacle de la place du marché

1838 : 19 février : Incendie


1838 et 1887 - France - Paris - Le Théâtre des Italiens ou L’Opéra-Comique (la salle Favart)

1838 : 1 victime / 1887 : 76 victimes 

L’Opéra Comique : la salle Favart 

1714 : Reconnaissance officielle de l’Opéra Comique sous les noms de ‘Nouvelle Opéra Comique de Baxter et Sorin’ et ‘Nouvelle Opéra Comique de Dominique. 

1762 : 3 février : Ouverture de l’Opéra Comique dans la salle de l’Hôtel de Bourgogne, rue Mauconseil (association de l’Opéra Comique et de la Comédie Italienne) (1762-1781) 

1781 – 1783 : Construction du Théâtre 

1783 : 28 avril : Inauguration du nouveau théâtre, Théâtre des Italiens (Thalie au nouveau Théâtre, prologue et, les événements imprévus, comédie). Situé entre les rues Favart, Marivaux et le futur boulevard des Italiens, sur l’emplacement de la salle actuelle, sous le nom de la salle Favart. L'architecte est Jean-François Heurtier 

1793 : Opéra Comique National 

1794 : Transformations dues à De Wailly. Théâtre Favart 

1797 : Nouvelles transformations et restauration dues à Bienaimé. 

1838 : Samedi 13 janvier : un incendie détruit la salle après une représentation de Don Giovanni. L'origine de cet incendie est due au système de chauffage car c’est un tuyau du calorifère du foyer des artistes de l'orchestre qui, chauffé au rouge, mit le feu au magasin de décors, l’incendie fit une victime ; Severini, l’un des directeurs associés, qui eut peur et se tua en cherchant à fuir par un balcon. L’immeuble brûla tout entier. 

1840 : 16 mai : Inauguration de la deuxième salle Favart 

1879 : Grands travaux de rénovation : installation d’un service incendie 

1887 : Mercredi 25 mai : (21 heures) : un deuxième incendie détruit de nouveau la salle pendant la représentation du premier acte de Mignon, d'Ambroise Thomas. Cet incendie, provoqué par une défectuosité de l'éclairage au gaz de la herse située au-dessus de la scène, coûta la vie à quatre-vingt-quatre personne dont quatre danseurs, deux choristes, quatre habilleuses, quatre ouvreuses, et mit au chômage tout le restant du personnel. 

Suite à cet incendie, l'éclairage à l'électricité devint obligatoire dans tous les théâtres et cafés-concerts ainsi que le rideau de fer.

1898 : 7 décembre : Après onze ans de reconstruction, la salle est inaugurée en présence du Président de la République, Félix Faure. Il s'agit donc de la troisième salle Favart, l’actuel Opéra-Comique, qui est toujours celle existante actuellement. L'architecte en est Louis Bernier.


1839 - Angleterre - Cheltenham - Le Théâtre

1805 : Ouverture du Théâtre 

1839 : 1 mai : Incendie


1839 - Belgique - Mons - Le Théâtre

1 mort 

1839 : 28 février : Incendie


1841 - Angleterre - Londres - Astley's Royal amphithéâtre (Westminster Bridge Road)

Voir : 1794, 1803, 1830 : Londres : Astley's Royal amphithéâtre (Westminster Bridge Road)


1842 - Allemagne - Karlsruhe - Théâtre de la Cour

100 victimes 

1842 : Lundi 28 février : Incendie


1843 - Allemagne - Berlin - Hofoper

1741 : juillet : Début des travaux du théâtre de Cour, commandé par Frédéric II le Grand, construit par l'architecte Georg Wenzeslaus von Knobelsdorff 

1742 : 7 décembre : Inauguration : (Cleopatra e Cesare de Graun : 0péra de Graun) L'ensemble était composé de trois salles : l'Apollosaal, la Tanz- und Theatersaal, et la Korinthischer Saal, utilisé pour les opéras. 

1843 : Nuit du 18 août : Incendie Reconstruit par Carl Ferdinand Langhans. 

1945 : Entièrement détruit 

Extrait L’Illustration (samedi 2 septembre 1843) : ‘Un incendie vient de détruire le théâtre de l’Opéra de Berlin, c’était le soir du 18 août ; l’élite des Berlinois avait assisté à une représentation par ordre dans laquelle Madame Paulin ; Viardot avait excité le plus vif enthousiasme. Le bruit des applaudissements vibrait encore, quand, sur les dix heures et demie, les soldats du grand corps-de-garde situé en face du théâtre en virent jaillir des tourbillons de fumée. L’officier de garde, à la tête d’une escouade, pénétra intrépidement au milieu des flammes, et parvint à sauver une collection précieuse de partitions. A onze heures, une foule considérable s’empressait autour de l’édifice, tant pour porter des secours que pour obéir à cet aveugle instinct de curiosité qui trouve à se satisfaire même au milieu des plus grandes catastrophes…. Grâce au zèle qu’on déploya, le feu ne consuma que les instruments de musique et une partie de la garde-robe…. La toiture s’est écroulée à minuit et demie, et il ne reste plus aujourd’hui, de ce remarquable monument, que des pans de murs crevassés et noircis… La salle, longue de 54 mètres, large de 34 mètres, avait quatre rangs de loges, un parquet, un parterre, et pouvait contenir près de 2 500 spectateurs.


1843 - Allemagne - Berlin - L’Opéra royal (Königliches Opernhaus)

1742 : Ouverture du Théâtre 

1843 : 18 août : Incendie


1843 - France - Bèdarieux - Le Théâtre

1843 : 2 juillet : Incendie


1843 - France - Le Havre (Haute-Normandie) - Le Grand Théâtre

2 victimes 

1810 : Après la destruction du "Théâtre de la Citadelle" ou "Théâtre des Barres", la Ville décida de construire une salle de spectacle sur un terrain cédé par la Marine, la place Louis XVI (future place Gambetta), face au Bassin du Commerce, 

1817 : 19 octobre : Pose de la première pierre du Grand Théâtre par le duc d'Angoulême. Le théâtre est construit par l'architecte Labadie et l'entrepreneur Lenepveu 

1823 : 24 août : Fin des travaux et inauguration (la salle avait coûté 2 millions 300.000 francs et de nombreux procès) 

1843 : Samedi 29 avril : un incendie ravage le théâtre. Cet événement fera deux victimes : le directeur et son épouse qui ne purent être sauvés des flammes. 

1844 : 17 octobre : Le théâtre est reconstruit sur des plans des architectes Charles-Fortuné Brunet-Debaines et Charpentier (Les travaux de réédification sont achevés en 168 jours). Le théâtre est magnifique et c'est à cette époque que les Havrais lui donnèrent le surnom de Grand Théâtre. 

1890 : Un péristyle est construit en façade 

1938 : L’intérieur est rénové 

1944 : nuit du 14 au 15 juin 1944 : Lors des bombardements le Grand Théâtre est en partie détruit ; la partie arrière du bâtiment est ravagée, les loges et une partie de la scène sont détruites. 

1944 : 5 septembre : les bombardements finiront le travail de destruction et achèveront définitivement le Grand Théâtre. 

1982 : inauguration de l'Espace Oscar Niemeyer, aussi appelé Volcan au bout du Bassin du Commerce.


1843 - Hongrie - Miskolcz - Le Théâtre municipal

1843 : 19 juillet : Incendie


1844 - Angleterre - Manchester - Théâtre Royal

1844 : 7 mai : Incendie


1844 et 1848 - Ecosse - Glasgow - Adelphi Theatre

1844 : mars : Incendie 

1848 : 15 novembre : Incendie


1845 - Algérie - Alger - Le théâtre Mayeux

Mayeux du nom de son propriétaire 

1845 : Détruit par un incendie 

Le théâtre se situait aux abords de la place du Gouvernement.


1845 - Chine - Canton - Théâtre de Canton

1670 victimes

1845, au théâtre de Canton, 1670 spectateurs ont péri brûlés ou étouffés...


1845 - Ecosse - Glasgow - City Theatre

1845 : 19 novembre : Incendie


1846 - Angleterre - Londres - Garrick de l'abonnement

Garrick de l'abonnement (Leman Street, Est) / Garrick Theater 

1804 : Ouverture du théâtre 

1831 : Le théâtre a acquis son nom de la proximité du théâtre Goodman 

1846 : Incendie 

1851 : Rebaptisé "Le Garrick Albert et Royal Amphithéâtre" Le théâtre a été démoli pour faire place à un poste de police. 

Notes : Il doit son nom à sa proximité avec le théâtre de Goodman's Fields où David Garrick fit ses débuts à Londres. 

David Garrick, né le 19 février 1717 à Hereford et mort le 20 janvier 1779 à Londres, est un acteur et dramaturge britannique. Il est également l’époux de la danseuse de ballet Eva Marie Veigel.


1846 - Canada - Québec - Théâtre Saint-Louis

50 victimes 

1846 : Vendredi 12 juin : La lampe d’un diorama met le feu au décor durant un spectacle (Après une année seulement d’activités). Les spectateurs prennent panique. L’unique porte ne s’ouvre que vers l’intérieur !


1846 - France - Avignon - Le Théâtre

1 mort 

En 1734, la cité inaugurait la «Comédie» dont la gracieuse façade se dresse toujours place Crillon. Elle était destinée à accueillir des représentations théâtrales, des opéras et des concerts. Première salle de spectacle à l'italienne, celle-ci se révéla vite insuffisante et un théâtre fut érigé en 1825 sur la place de l'Horloge. Détruit par un incendie en 1846,il fut remplacé par l'édifice actuel (1846-47). 

1846 : 25 janvier : Incendie


1847 - Allemagne - Stuttgart - Le Stuttgarter Théâtre

1847 : février : Incendie


1847 - Roumanie - Bucarest - Salle de spectacles

1840 : Ouverture de la salle 

1847 : Incendie


1847 et 1944 - Allemagne - Karlsruhe - Badisches Staatstheater Karlsruhe

1847 : 64 victimes 

1806 à 1808 : Construction par la ville du Badischen Staatstheater, près du château de Karlsruhe , l'architecte est Friedrich Weinbrenner. 

1808 : 9 novembre : Inauguration avec deux opéras de Spindler. 

1810 : il devient le Großherzoglichen Hoftheater 

1847 : Dimanche 28 février : Un incendie se déclare au cours d’un spectacle, le théâtre est entièrement détruit. Les portes du théâtre, fermées, ne pouvaient pas s’ouvrir de l’intérieur ! 

1849 à 1853 : Reconstruction du théâtre par l'architecte Heinrich Hübsch. 

1853 : 17 mai : Ouverture du théâtre avec Schiller "Die Jungfrau von Orléans" 

1918 : Rebaptisé "Badisches Landestheater" 

1933 : Rebaptisé "Badisches Staatstheater» 

1944 : 26 et 27 septembre : Au cours de bombardements aériens, le théâtre est détruit de nouveau. 

1975 : Construction (en béton) de l’actuel Badische Staatstheater (sur un autre site dans Baumeisterstraße,l’emplacement de l’ancien théâtre est occupé par la Cour constitutionnelle fédérale (Bundesverfassungsgericht).


1848 - Ecosse - Glasgow - Adelphi Theatre

Voir : 1844 - Ecosse - Glasgow - Adelphi Theatre


1849 - Allemagne - Cologne - Vaudeville Théâtre

1848 : Ouverture du théâtre 

1849 : 15 mars : Incendie


1849 - Allemagne - Dresde - Grosses Opernhaus am Zwinger

Construit à l’initiative de Frédéric Auguste Ier de Saxe, sur les plans de Daniel Pöppelmann, à proximité du Zwinger 

1719 : 3 septembre : Inauguration avec Giove in Argo d’Antonio Lotti. Avec 2000 places, décoré par Alessandro Mauro, c’était le plus grand théâtre au nord des Alpes. 

1748 : Agrandi et re-décoré par Giuseppe Bibiena, qui restera responsable des décors Jusqu’en 1753. 

1772 : Transformé en salle de concert 

1848 : : 6 mai : Détruit par un incendie


1849 - Allemagne - Ratisbonne (Regensburg) - Neues Theatre

1849 : 18 juin : Incendie


1849 - Angleterre - Londres - Olympique Théâtre, Théâtre Royal Olympic

1806 : 1er décembre : Ouverture du théâtre par Philip Astley sur le site de Drury House. Il a été dit à être construit à partir du bois du navire de guerre français ‘Ville de Paris’. 

1813 : Le bail est vendu à Robert Elliston, le Théâtre est rebaptisé le Little Drury Lane 

1826 : Le gaz est utilisé pour les éclairages 

1831 : Le théâtre est pris en charge par la première femme directeur de théâtre à Londres, Eliza Vestris. 

1849 : 29 mars : Incendie 

1849 : 26 décembre : Réouverture du Théâtre 

1889 : Le bâtiment est démoli pour être reconstruit plus grand 

1890 : Ouverture du nouveau théâtre (qui passe de 889 places à 2150 places) 

1899 : Fermeture définitive 

1904 : Démolition Notes : Le théâtre a connu de nombreux autres noms ; le Pavillon de théâtre, Astley's Theater, Théâtre du Pavillon Royal, Drury Lane Petit Théâtre, Théâtre Royal Olympic


1849 - Hongrie - Budapest - Le Théâtre Allemand

Voir 1847 - Hongrie : Budapest - Le Théâtre Allemand


1850 - Allemagne - Donaueschingen - Théâtre de la Cour (Hoftheater)

1850 : 28 avril : Incendie


1850 - France - Rennes - Le Théâtre

1832 : Construction 

1850 : Incendie 

1857 : Reconstruction 

1912 : Restauration