1851 - Brésil - Rio de Janeiro - Théâtre de San-Pedro d’Alcantara

1851 : Samedi 9 aout : Incendie Extrait de l’article de L’Illustration 25 octobre 1851 (Philippe Busoni) : « Le sinistre éclata dans la nuit du 9 août. Le spectacle terminé après minuit, le feu se déclara vers quatre heures, et à cinq heures il ne restait plus que les murailles. Costumes, décors, partitions, mobilier, on n’a rien sauvé ; mais personne n’a péri. Grâce à une pluie très forte qui arrêta les progrès de l’incendie, et grâce encore au dévouement des marins de la corvette Française, La Brillante, qui l’éteignirent complètement. … La ville ne possède ni appareils de sauvetage, ni corps de pompiers… Les Anglais, ajoute notre correspondant, avaient plusieurs bâtiments de guerre, dans la rade, mais aucun d’eux ne bougea. … ».


1852 - Canada - Montréal - Le Théâtre Royal ou Royal-Hays

Théâtre Royal. Nom de quatre théâtres de Montréal qui se sont succédés entre 1825 et 1913 mais sur des sites différents. 

1825 – 1844 : Théâtre Royal ou Royal-Molson 

1825 : 21 novembre : Inauguration du Théâtre Royal, premier théâtre permanent à Montréal. Construit par une entreprise privée dont Molson John père et Molson John fils en sont les principaux actionnaires. 

1844 : Le premier Théâtre fut démoli pour laisser la place au Marché Bonsecours. Ses vestiges sont enterrés sous les fondations du Marché. 

1844 – 1847 : Théâtre Royal-Olympic Cette salle était située place Jacques-Cartier près de la rue Notre-Dame. 

1847 – 1852 : Théâtre Royal ou Royal-Hays Situé square Dalhousie dans l'hôtel du même nom 

1852 : 7 juillet : Le théâtre fut complètement détruit par les flammes lors du grand incendie, détruisant une grande partie de la ville. 

1852 – 1913 : Théâtre Royal ou Royal-Côté 

1852 : Cette salle de 1500 places situé rue Côté fut inaugurée par une troupe de théâtre française en tournée. 

1913 : Fermeture du Théâtre


1852 - Canada - Québec - Le Théâtre Champlain



1853 - France - Angers - Le Grand Théâtre d’Angers

1791 : Construction du théâtre 

1853 : un incendie détruit le théâtre 

1867 : La ville d’Angers a alors choisi pour sa reconstruction, l’architecte Lucien Botrel, qui démarra les travails suivis ensuite par un autre architecte : Auguste Magne. 

1871 : Fin des travaux de construction Note : La salle a une capacité d'accueil de 730 places assises et est située place du Ralliement



1853 - Russie - Moscou - Théâtre du Bolchoï  

1853 : Incendie du Théâtre du Bolchoï à Moscou (déjà détruit par un incendie en 1805) 

Voir : 1805 - Russie - Moscou - Théâtre Bolchoï Petrovsky (Petrowsky-Theater)

Théâtre du Bolchoï et la loge impériale en 1856


1854 - France - Boulogne-sur-Mer - Théâtre Monsigny

1772 : Ouverture de la première salle de spectacle à Boulogne-sur-Mer, c’est un particulier qui en eut l'initiative. On la nommait : "salle-Baret", du nom de son propriétaire. 

1823 : La municipalité s'engagea dans la construction d'un véritable théâtre, plus vaste et plus confortable. Le terrain de l'ancien couvent des Cordeliers fut retenu (son emplacement actuel). 

1825 – 1827 : L'édifice fut bâti sur les plans de Eloi Labarre, architecte parisien 

1827 : 3 septembre : Ouverture du théâtre construit sur le jardin des Cordeliers 

1854 : Dimanche 24 septembre : Détruit par un incendie 

1860 : 2 juin : Ouverture du théâtre reconstruit selon les plans de l' architecte boulonnais Albert Debayser (1804-1886), Il sut devancer son époque en donnant à la nouvelle salle, outre une acoustique remarquable, de sérieuses garanties de sécurité. 

1944 : 15 juin : Façade d’entrée endommagée par un bombardement, reconstruite selon les plans de l’architecte boulonnais Bonhomme avec la collaboration de Bouyssou de l’École des Beaux-Arts 

Notes : Théâtre à l’italienne d’une capacité de 546 places sans compter les places des quatrièmes loges.


1855 - Belgique - Bruxelles - Théâtre Royal de la Monnaie

1700 : Le premier bâtiment fut édifié par Gio Paolo Bombarda 

1819 : Inauguration 

1855 : Dimanche 21 janvier : Le Théâtre, construit principalement en bois, a été ravagé par un incendie, probablement dû à l’imprudence d’un machiniste. 

1855 : Reconstruction du bâtiment actuel (architecte : Joseph Poelaert) 

1856 : 28 mars : Inauguration du nouveau Théâtre. 

1963 : Le théâtre de La Monnaie est proclamé Opéra national. 

1985 - 1986 : Importante rénovation, conduite par l'architecte Charles Vandenhove Extrait de l’Illustration : ‘Incendie du Théâtre Royal de la Monnaie, à Bruxelles. … Jamais désastre n’a été plus rapide, plus soudain, plus instantané. A neuf heures on disait : « Le feu est au théâtre, le théâtre brûle ! » à onze heures, on disait : » le théâtre a brûlé ! ». … On se sait ni quand ni ou le feu a pris. Vers huit heures et demie, dans la matinée de dimanche, les ouvriers machinistes plaçaient les décors du Prophète, ils furent surpris par les flammes et eurent à peine le temps de se sauver par la porte de service. Quelques-uns se trouvaient dans les cintres, revenant de travailler au lustre. Des cris les avertirent. Quand ils arrivèrent aux échelles, elles étaient déjà en feu ; les cordages brûlaient comme de l’amadou ; ces pauvres diables eurent la présence d’esprit de se laisser couler presque sur la scène à travers des colonnes, en bois qui restaient intactes… Il n’est pas d’exemple de l’extinction d’un incendie dans un théâtre.


1855 - France - Bordeaux - Théâtre des Variétés

Extrait de l’Illustration (du 15 décembre 1855) : « Une catastrophe bien malheureuse vient d’arriver dans la nuit de dimanche à lundi 3 décembre : le feu a détruit complètement le théâtre des Variétés, il ne reste plus que les quatre murs. »


1856 - Angleterre - Londres - Theatre Royal Covent Garden

Voir : 1808 - Angleterre - Londres : Theatre Royal Covent Garden


1856 - France - Bordeaux - Le Théâtre-Français

1799 – 1800 : Construction du théâtre 

1800 : 29 novembre : Inauguration 

1807 : Fermé et réutilisé ensuite par intermittence 

1856 : Salle détruite par un incendie. La façade et les murs extérieurs sont conservés 

1950 : (Vers 1950) La salle est transformée en cinéma


1856 - France - Fontainebleau - Le Théâtre du Château

1725 : Théâtre installé dans l'aile de la Belle-Cheminée (dite aussi de l'Ancienne Comédie) sur les dessins de Robert de Cotte, avec un décor sculpté notamment par les frères Slodtz, dessinateurs des Menus-Plaisirs du Roi. Ce fut la création d’un théâtre de cour, le premier vraiment important en France 

1752 : Voit la première du Devin du Village de Rousseau, puis en 1753 et 1754 des oeuvres de Rameau. 

1856 : Le théâtre est détruit par un incendie.


1856 - France - Rennes - L’Opéra de Rennes

Place de l'Hôtel de Ville, Rennes, France 

1831 : Le conseil municipal décide de remplacer l'ancienne salle du jeu de paume qui servait aux représentations, rue de la Poulaillerie, par un théâtre qui sera édifié sur la place aux Arbres. 

1831 à 1836 : Construction du théâtre. La place qui s'étend devant le théâtre a été remblayée avec les décombres de l'incendie de 1720 

1836 : 29 février : Inauguration du Théâtre, architecte François Lanno. 

1856 : Nuit du mercredi 20 au jeudi 21 février, un incendie ravage la salle du théâtre. 

1856 à 1858 : Reconstruction du bâtiment par l'architecte Millardet, sur les mêmes plans 

1858 : Réouverture. 

1914 : Réalisation du plafond de Lemordant, décoré à la gloire de la Bretagne. 

1998 : Rénovation Notes : A l'intérieur, le plafond de la salle de spectacle présente une farandole bretonne peinte par Jean-Julien Lemordant. L'édifice est encadré par deux immeubles appelés "galeries". Construites selon l'ordonnance de Gabriel, les galeries du théâtre comprennent trois étages et un rez-de-chaussée à arcades formant galerie.


1856 - France - Bourges - Le théâtre Jacques Coeur

1807 : 24 novembre : Ouverture du théâtre 

1856 : Nuit du mercredi 12 mars : Le théâtre est totalement détruit par un incendie. La municipalité décida la reconstruction du théâtre 

1860 : 24 mars : Inauguration du nouveau théâtre, qui est sensiblement identique à celui que nous voyons aujourd'hui 

2005 : Réfections complètes du théâtre


1857 - France - Livourne - Théâtre

100 victimes


1858 - Iles Baléares - Théâtre de Palama

1857 : 19 novembre : Inauguration du Théâtre. Architecte : M. Suréda 

1858 : Vendredi 11 juin : Incendie pendant la nuit Extrait de l’article de l’Illustration du 10 juillet (Pour extrait : V. Paulin) : « tout à coup le tocsin de l’Hôtel de Ville (il n’était pas encore trois heures du matin) fit entendre son bruit lugubre et répété. Je n’étais pas couché. Je courus ouvrir la fenêtre de mon balcon, non loin du théâtre, et je reculais terrifié ! Non, ce n’étais pas un incendie, c’était un volcan en éruption, dont les flammes furieuses, tout entières à leurs proies attachées, ne devaient bientôt plus faire du malheureux théâtre qu’un monceau de ruines. Toute la toiture avec ses supports en fer venait de s’abîmer… La perte a été immense ! Quelques gros murs, assez solides pour résister à cette dévastation infernale, le foyer, le café, la façade, voilà tout ce qui reste debout ! On va s’occuper activement de la reconstruction ».


1859 - Russie - Saint-Pétersbourg - Théâtre-Cirque

1849 : 29 janvier : Inauguration avec un extraordinaire spectacle équestre 

1859 : Nuit du 26 janvier : Un terrible incendie détruisit la totalité de l'édifice à l'exception des murs de pierre, des plafonds voûtés, des corridors et des escaliers. 

1860 : Construction du Théâtre Mariinski ou théâtre Marie, théâtre d'opéra et de ballet élevé par l'architecte Catterino Cavos (1801-1863), sur l'emplacement du Théâtre-Cirque. 

1917 à 1920 : Appelé Théâtre d'État Mariinski, 

1920 à 1935 : Appelé Théâtre académique d'État d'opéra et de ballet (GATOB) 1935 Le théâtre devient le Théâtre académique d'État d'opéra et de ballet S. M. Kirov (théâtre Kirov).


1860, 1862  et 1867 - Belgique - Théâtre National de Namur

1822 :  le Conseil de Régence décidait de la construction d’un véritable bâtiment dédié entièrement et exclusivement aux arts de la scène et de la musique. Dans le sillage de la Révolution française de 1789, un grand nombre d ‘édifices et sites religieux ont été détruits. Les espaces ainsi libérés pouvaient être récupérés pour les nouveaux équipements urbains (théâtres, kiosques, banques, parcs …). Aussi, le Théâtre de Namur occupe l’emplacement du Couvent des Annonciades. 

1824 : Le Théâtre fut entièrement construit et inauguré durant l’année 1824. Notons qu’il était plus petit que celui actuellement visible et que pour le peu que l’on en sait, il était particulièrement inconfortable, tant pour les acteurs que pour les spectateurs. (architecte inconnu) 

1860 : incendie du Théâtre National de Namur (chute du décor sur une conduite de l’éclairage au gaz)  

1862 : : Incendie du Théâtre (la foudre s’abat sur le théâtre en chantier). 

1863 : Deuxième construction : architecte : Thierry Fumière. Le théâtre royal de Namur est un théâtre à l'italienne. Il est classé au Patrimoine civil public de Wallonie. 

1867 : De nouveau détruit par un incendie (un calorifère prend feu dans une loge) 

1868 : Modification : (architecte : Jules Etienne Rémont, qui a également construit l’opéra royal de Wallonie. 

1868 : 27 septembre : Inauguration. 

1947 et 1948 : Travaux de mise en sécurité, incluant notamment la réfection en béton des balcons, désormais débarrassés de leur supports verticaux. 1948 : Modification : reprofilage des balcons en béton armé 

1994 à 1998 : Rénovation, restauration complète par les architectes Thierry Lanotte et Pierre Lamby


1861 et 1994 - Espagne - Barcelone - Le Grand Théâtre du Liceu

Ouvert 1847 

Le Grand Théâtre du Liceu de Barcelone, connu comme « El Liceu », est le théâtre le plus ancien et prestigieux de la cité comtale, il est considéré comme un des plus prestigieux du monde. 

Le Liceu a connu deux incendies qui l'ont détruit totalement. Le premier le 14 avril 1861, qui détruisit totalement la salle et la scène, et qui obligea à tenir fermé le théâtre, afin de le reconstruire, durant un an et six jours, et le second incendie le 31 janvier 1994. En 1893 l'anarchiste Santiago Salvador lança une bombe sur la scène du Liceu qui causa 20 morts. 

Un autre incident historique affecta le théâtre au début de la Guerre Civile espagnole quand, en 1936, le Liceu fut exproprié, nationalisé et converti par les autorités républicaines en Teatro Nacional de Catalunya. En 1939, au début de la dictature franquiste, il retourna aux anciens propriétaires avec l'ancien statut. 

1893 : 7 septembre : Explosion d'une bombe (20 victimes) : Voir : 1893 : Espagne : Barcelone : Le Liceo : La dynamite au théâtre de Barcelone


1862 - Belgique - Théâtre National de Namur

Voir : 1860, 1862 et 1867 - Belgique - Théâtre National de Namur


1862 - Etats-Unis - Washington - Le Théâtre Ford

Note : Le théâtre Ford est un théâtre historique situé à Washington (États-Unis), 511, Tenth Street, NW. C'est dans ce lieu qu'a été assassiné le président américain Abraham Lincoln le 14 avril 1865 

1833 : Le bâtiment était à l'origine un lieu de culte, construit pour l'église baptiste de Washington 

1861 : Après le relogement de la congrégation vers un lieu plus récent, John Thomson Ford acheta l'ancienne église et la rénova dans le but d'en faire un théâtre, qu'il appela d'abord le « Ford's Athenaeum » 

1862 : Le bâtiment fut ravagé par un incendie et dut être reconstruit. 

1863 : Il rouvrait sous le nom de « Ford's New Theatre ».


1864 - France - Chambéry - Théâtre Charles Dullin

1824 : Le théâtre Charles Dullin, œuvre de l'architecte Trivelli, a été construit grâce à un don du général de Boigne (comte de). Il est élevé à l'emplacement de deux théâtres antérieurs. Pour l'occasion, le roi Charles-Félix de Savoie offrit à la ville un superbe rideau de scène représentant « La descente d’Orphée aux Enfers » par Louis Vacca. 

1824 : Inauguration par le roi Charles-Félix 

1864 : Nuit du 12 au 13 février : Un grave incendie détruisit presque totalement le bâtiment (épargnant toutefois le rideau). 

1866 : Début des travaux de reconstruction, par l'architecte Revel qui reprit le plan d'un modèle célèbre : la Scala de Milan. Le nouveau bâtiment en conservera le sous-bassement de la façade et le rideau de scène de Louis Vacca sauvé des flammes

 1993 : L’édifice est restauré 

Notes : Le théâtre porte le nom du grand homme de théâtre savoyard Charles Dullin (1885-1949).


1865 - France - Angers - Cirque théâtre ( Le Théâtre de Binet)

1812 : Le premier projet est élaboré par l'architecte Binet. 

1825 : 21 mai : Inauguration de la salle de spectacles, sur la place du Ralliement, par la troupe de comédie de Nantes 

1851 : La salle du théâtre est entièrement restaurée et re décorée sous la direction de l'architecte Moll 

1865 : nuit du dimanche 3 au lundi 4 : un incendie détruit entièrement le théâtre. 

1866 : Un nouveau Cirque Théâtre sera construit place Molière. 

1866 : 10 novembre 1866 : Inauguration par un concert 

1899 : 1er janvier : le cirque théâtre est racheté par la ville 

1916 : Électrification du théâtre 

1944 : Après les bombardements de mai, le cirque sert de morgue 

1962 : mai – juin : Le bâtiment est démoli.


1865 - Angleterre -  Londres - Théâtre de Surrey

Voir : 1799, 1805 : Angleterre : Londres : The Royal Surrey, Blackfriars Road,


1866, 1765 et 1919- France - Brest –Théâtre

1760 : L'un des soucis des gouverneurs militaires de Brest à cette époque, était que les troupes de la garnison étaient trop souvent sollicitées par les innombrables maisons mal famées de la ville. Il était donc utile de leur procurer de saines distractions tel que les spectacles. Une salle de spectacle en bois fut dressée dans le potager de l'hôtel des gardes de la marine, future préfecture maritime. 

1765 : Détruite par un incendie, le Commandant de la place Monsieur de Roquefeuille, décida d'édifier sur son emplacement une salle de spectacle définitive.  

1766 : Le 7 décembre le rideau se lève pour la première représentation. La marine s'attribua la propriété de l'immeuble. 

1817 : 16 janvier : la ville en faisait acquisition au prix de 100.000 francs. 

1859 : Le théâtre est entièrement restauré par la ville. 

1866 : 11 mars : un siècle après sa construction, alors qu'on venait d'achever la répétition du Bossu, le feu se déclarait sur la scène. Il était 3 h. 30 de l'après-midi quand on s'en aperçut ; quelques heures plus tard les murs seuls subsistaient. 

1868 : On entreprenait sa reconstruction. La robuste façade qui n'avait point souffert du fléau, fut conservée. 

1919 : 3 mai : Moins d'un demi-siècle plus tard, le feu allait de nouveau ruiner le bel édifice. Il se déclara encore cette fois à l'issue d'une répétition. Le matin, les artistes avaient répété Le gendre de M. Poirier.Ils quittaient le théâtre à midi. Une heure après un passant signalait des lueurs aux fenêtres. La scène flambait. Malgré le dévouement des pompiers américains, de la ville et de la marine, le concours des artistes et de la population, on demeurait impuissant devant le fléau. À cinq heures il ne restait plus rien dans l'immense vaisseau que des fers tordus et des poutres calcinées. Les murs tenaient toujours ainsi que la façade, mais cette fois on ne voulut pas en tirer parti. 

1921 : 28 avril : inauguration de la réalisation d'une salle de spectacle provisoire en bois, édifiée sur un terrain appartenant au génie militaire et située sur les glacis. Actuelle place de la liberté. 

1928 à 1930 : A l'emplacement du théâtre une société immobilière édifie un grand immeuble le long de la rue d'Aiguillon en gardant la façade du grand théâtre se trouvant rue Émile Zola. Cette partie du théâtre sera utilisée par le journal Ouest-Éclair. 

1970 : Démolition de la façade du théâtre.

Aquarelle de l'ancien théâtre de Brest / Auteur Larvor


1866 - France - Jouy-le-Moutier - Le théâtre Saint-Vincent

1811 : Construction du théâtre 

1866 : Il a été partiellement détruit par un incendie 

1992 : Entièrement restauré par les Beaux Arts de Paris Note : Ce superbe théâtre « baroque » à l'italienne est caractérisé par ses fresques murales hautes en couleurs, son balcon ancien, son parquet de chêne, sa scène et son lustre central.


1866 - Paris – Théâtre des Nouveautés

1827 : 1er mars : Inauguration du premier Théâtre des Nouveautés, construit au couin de la rue des Filles Saint Thomas, sur l’emplacement du passage Feydeau, en face du palais de la Bourse. 

1832 : 15 février : Fermeture du théâtre (Nicolas Langlois, directeur, dépose son bilan) 

1866 : Avril : Réouverture, après trente ans, du deuxième Théâtre des Nouveautés, au 6 rue du faubourg Saint-Martin (a la place de la salle Raphaël qui prendra le nom de théâtre du ‘Passe-temps’ avant d’être le théâtre des Nouveautés) 

1866 : lundi 3 décembre : Le feu se déclare sur la scène et détruit la salle en deux heures. 

1867 : 28 janvier : Réouverture du théâtre sous le nom de ????? 

1870 : Du 18 avril 1870 au 31 mars 

1871 : fermeture du théâtre ????? 1871 : Réouverture du théâtre ??????? 

1873 : 6 octobre : Le théâtre change de nom et devient : Délassements Comiques 

1878 : Construction d’une nouvelle salle, le troisième Théâtre des Nouveautés à l’emplacement d’une salle portant d’abord le nom de ‘Théâtre des Fantaisies Parisiennes, puis de ‘Théâtre des Fantaisies Oller’. 

1911 : 30 juin : Fermeture définitive du théâtre (pour permettre le percement de la rue des Italiens) 

1920 : Reconstruction du quatrième Théâtre des Nouveautés, situé au 24 boulevard Poissonnière. 

1921 :19 ou 21 avril ???: Inauguration du Théâtre des Nouveautés


1867 - Belgique - Théâtre National de Namur

Voir : 1860, 1862 et 1867 - Belgique - Théâtre National de Namur


1867 et 1975 - Espagne - Madrid - Le Théâtre Espagnol (Teatro Español)

1583 : 21 septembre : Le Théâtre ouvrit sous le nom de «Corral de la Pacheca», fut ensuite connu comme «Corral de Comédias del Principe», en allusion à la rue où il se trouve 

1683 : Le théâtre fut acheté par la Mairie de Madrid 

1745 : Le théâtre fut restauré par l'architecte Juan Bautista Sacchetti 

1802 : Le Théâtre fut totalement détruit par un feu 

1807 : Début de la construction d’un nouveau Théâtre 

1849 : Après de nouvelles améliorations introduites par le Comte de San Luis, il fut nommé Teatro Español. 

1850 : 19 novembre : Inauguration (La Favorita, de Donizetti,) 

1867 : Incendie 

1925 : Écroulement partiel du théâtre 

1929 – 1930 : Travaux de rénovation 

Victime d’une explosion durant la guerre civile 

1966 : Réouverture des portes 

1975 : Un autre incendie détruisit la scène et une partie de l'auditoire 

1979 – 1980 : Reconstruction d’un troisième théâtre par Lucio Oñoro


1867 - Londres - Théâtre de la Reine (King's Theater)  

Voir : 1789 et 1867 : Angleterre : Londres : King's (ou Queen's) Theatre : Haymarket


1869 - Allemagne - Dresde - Le Semperoper, le théâtre de l'opéra de Semper

1841 : Ouverture 

1869 : Un incendie détruit l’Opéra Reconstruction 

1878 : Réouverture 

Guerre 45 : Le théâtre à subi beaucoup de dommage 

1985 : Il est reconstruit suivant ses anciens plans Il a subi des dégâts pendant l ‘inondation du fleuve Elbe. 

Rénovation et réouverture


1870 - Chili - Santiago du Chili - Théâtre municipal

Voir : 2013 - Chili - Santiago du Chili - Théâtre municipal


1870 - France - Paris - Paradis Latin Cabaret

1802 : Bonaparte, alors Premier Consul, prend la décision de faire bâtir un théâtre rue des Fossés Saint-Victor. 

Le Théâtre Latin -c'est son nom -est inauguré en 1803 

1870 : Mai : Guerre franco-prussienne. Bismarck met le siège autour de Paris.
Un incendie détruit le Théâtre Latin..

1889 - 2 janvier : Sous son nouveau nom de Paradis Latin, la salle est inaugurée. C'est Gustave Eiffel, déjà lancé dans la construction de sa Tour, qui se voit chargé de rebâtir le nouveau théâtre. 

Succès immédiat : on affiche complet tous les soirs 

À partir de I894 : Les difficultés financières précèdent de peu la fermeture. Dix ans plus tard, un faïencier- verrier, Charles Leune, rachète le bâtiment et y installe un four et un atelier de bouchage. 

1973 : Un promoteur immobilier, Jean Kriegel, se porte acquéreur de l'immeuble des 28 et 28 bis, de la rue du Cardinal Lemoine. Jean Kriegel veut réhabiliter le vieil immeuble pour le transformer en appartements. Séduit par la magie des lieux, Jean Kriegel décide de rendre cette salle à la gloire parisienne qui aurait dû toujours être la sienne. 

1973-1976. Restauration de la salle en suivant les plans d'Eiffel. 720 places. 

1977. La direction artistique, la réalisation et l'animation artistique sont confiées à Jean-Marie Rivière. 

Le 14 novembre 1977, il présente " Paris Paradis ", un spectacle poétique et burlesque réalisé avec ses complices Pierre Simonini et Frédéric Botton. Succès total. C'est la deuxième naissance du Paradis Latin


1870 - France - Strasbourg -

Incendie du Théâtre le 10 Septembre 1870 Le bâtiment du théâtre (aujourd'hui Opéra national du Rhin) construit entre 1804 et 1821 sur le Rossmarkt / place Brogile est montré ici en flammes, suite du bombardement par l'armée allemande. Le Pont des Juifs se trouvait juste derrière les murs de la ville, à l'endroit de ce qui est devenu après 1871 le coeur de la Neustadt, le Kaiserplatz, aujourd'hui place de la République. Le théâtre lui-même a été reconstruit en 1888.

Schweitzer, Emile. Illustrateur. Incendie du Théâtre le 10 Septembre 1870. 1897. Source : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg


Broutta, J.. Illustrateur. Le Théâtre après l'incendie du 17 Septembre 1870. 1870. Source : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg


1871 - Chine - Théâtre de Shanghai

900 victimes 

1871 : Juin : Incendie


1871 - France - Paris - Théâtre de la Ville - Théâtre-Lyrique.

Théâtre de la Ville

1859 : La Ville de Paris achète les terrains de la place du Châtelet et y construit deux théâtres se faisant face à face, l’architecte est Gabriel Davioud. 

1862 : 30 octobre : Inauguration du nouveau Théâtre Lyrique (Théâtre de la Ville) 

1870 : Février : Le théâtre, fermé pendant toute la guerre, est incendié pendant la commune 18 mars au 28 mai 1871). 

1874 : Réouverture et inauguration du Théâtre (6 novembre) reconstruit par la Ville de Paris. 

1880 : Le théâtre change de nom et devient : Le Théâtre des Nations. 

1887 : Octobre : suite à l’incendie de la salle Favart, l’Opéra-Comique s’installe au Théâtre des Nations et y reste jusqu’au 30 juin 1898. 

1898 : Décembre : Sarah Bernhardt devient locataire du Théâtre des Nations auquel elle donne son nom. 

1941 : Le Théâtre Sarah Bernhardt est rebaptisé Théâtre de la Cité par les autorités occupantes. 

1944 : août : Le Théâtre de la Cité redevient le Théâtre Sarah Bernhardt. 

1966 : Fermeture du théâtre Sarah Bernhardt pour une rénovation totale. 

1968 : Réouverture du théâtre sous le nom de Théâtre de la Ville.


Théâtre-Lyrique

1847 : Adolphe Adam obtint avec Achille Mirecour, le privilège d'un théâtre qui prendrait le titre d'Opéra-National. Ce théâtre s'établit à Paris sur le boulevard du Temple, dans la salle de l'ancien Cirque-Olympique 

1847 :  15 novembre :  Inauguration : le théâtre ouvrait ses portes. 

1848 : La révolution l'obligea à fermer, après quatre mois d'existence. 

1852 à 1862 : Le Théâtre-Lyrique occupa une première salle (boulevard du Temple) 

1862 à 1871 : Le Théâtre-Lyrique occupa une salle (place du Châtelet). C'est le jeudi 30 octobre 1862 que la nouvelle salle fut inaugurée 

1871 : 24 mai : Incendie du Théâtre-Lyrique de la place du Châtelet. (le monument était en partie incendié et la salle complètement détruite). 

Note : Ce nom fut repris par la suite : le Théâtre-Lyrique-National, installé 17 rue Scribe (d'abord appelé Athénée en 1866, puis Théâtre-Lyrique le 11 septembre 1871), de mars à juin 1872 ; le Théâtre-National-Lyrique (appelé aussi Opéra-National-Lyrique ou Théâtre-Lyrique-National) installé au théâtre de la Gaîté du 05 mai 1876 au 02 janvier 1878 ; le Théâtre-Lyrique installé au théâtre du Château-d'Eau du 13 octobre 1888 au 05 mars 1889 ; celui installé à l'Eden-Théâtre par Henry Verdhurt durant l'année 1890 ; celui installé au théâtre de la Renaissance de janvier à mars 1893. Les frères Milliaud installent leur Théâtre-Lyrique à la Porte-Saint-Martin en 1897, aux Variétés en 1898, puis à la Renaissance de mars 1899 à mars 1900.


Théâtre lyrique, actuel théâtre de la Ville, place du Châtelet, 1er arrondissement, Paris. Emonts ou Emonds, Pierre , Photographe En 1871 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Les désastres de Paris en 1871.Intérieur du Théâtre Lyrique (Incendié dans les Journées de Mai) La Tremblais, Louis Valentin Émile de, Dessinateur-lithographe. Badoureau , Imprimeur-lithographe. Saillant , Editeur. Musée Carnavalet, Histoire de Paris.


le Théâtre-Lyrique incendié par les Communards, photo d'Alphonse Liébert, 1872


Theatre-Lyrique vers 1871


1871 - France - Paris - Théâtre des Tuileries (salle des Machines)

1662 : 7 février : Inauguration du Théâtre des Tuileries. (Architecte Antoine Ratabon) 

1763 : Le théâtre à été entièrement reconstruit par Jacques Soufflot et Jacques Gabriel 

1764 – 1770 : Le théâtre abrite l’Opéra 

1770 à 1782 : Le théâtre abrite la Comédie Française 

1789 : Du 26 janvier au 22 décembre : Le théâtre abrite le Théâtre de Monsieur 

1792 : La Convention y siège 

1871 : Mercredi 24 mai : Le Théâtre disparut sous la commune , incendié pendant la semaine ‘sanglante’ (21 - 28 mai 1871).


1871 - France - Paris - Théâtre de la porte St Martin

Situé au 16 boulevard Saint Martin dans le 10e arrondissement de Paris 

1781 : 27 octobre : L’Opéra (l’Académie Royale de Musique) prit possession du Théâtre, construit en quatre-vingt six jours par l’architecte Nicolas Lenoir, suite à l’incendie le 18 juin de la même année, du Théâtre du Palais Cardinal où l’Opéra était installé. 

1794 : L’Opéra est transféré rue de Richelieu 

1799 : La salle est utilisée pour des réunions politiques, puis vendue comme bien national. 

1802 : 30 septembre : Le théâtre ouvrit ses portes au public avec un nouveau titre ‘ Théâtre de la Porte Saint Martin’

 1807 : 15 août : Fermé par le décret Impérial du 8 août 1807 (qui supprimait brutalement un certain nombre de théâtres, la salle ne fut pas démolie) 

1810 : Le théâtre ré rouvrit sous le titre des ‘Jeux Gymniques’ 

1814 : 26 décembre : Le théâtre repris son ancien titre :‘ Théâtre de la Porte Saint Martin’ 

1840 : Fermeture pour cause de faillite puis réouverture 

1851 : Fermeture pour cause de faillite puis réouverture 

1868 : Fermeture pour cause de faillite puis réouverture 

1870 : Pendant le siège de Paris (guerre franco-allemande de 1870-71), le théâtre resta fermé jusqu’à son incendie. 

1871 : 21 – 28 mai : Un incendie le dévora pendant la sinistre semaine de Mai (La semaine sanglante’ : 21 - 28 mai 1871). 

1873 : 28 septembre : La Porte Saint Martin rouvrit ses portes au public (reconstruit sur le même emplacement)

Ruines de la Commune de Paris, 1871. Le théâtre de la Porte-Saint-Martin incendié, 16 boulevard Saint-Martin, 10ème arrondissement, Paris. Andrieu, Jean , Photographe En 1871 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Ruines de la Commune de Paris, 1871. Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 16 boulevard Saint-Martin, 10ème arrondissement, Paris. Andrieu, Jean , Photographe En 1871 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Le Théâtre de la Porte Saint-Martin. Anonyme , Photographe Vers 1871 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Théâtre de la porte Saint-Martin, ruine de la commune, boulevard Saint-Martin, 10ème arrondissement, Paris. Anonyme , Photographe En 1871 Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Théâtre de la Porte Saint-Martin incendié, 18 boulevard Saint-Martin, 10ème arrondissement, Paris. Blancard, Hippolyte , Photographe Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Théâtre de la porte Saint-Martin incendié durant la Commune, 10ème arrondissement, Paris. Blancard, Hippolyte , Photographe Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Théâtre de la porte Saint-Martin incendié durant la Commune, 10ème arrondissement, Paris. Blancard, Hippolyte , Photographe Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Théâtre de la porte Saint-Martin incendié lors de la Commune, boulevard Saint-Martin, 10ème arrondissement, Paris Blancard, Hippolyte , Photographe Musée Carnavalet, Histoire de Paris


1871 - 1880 - France - Lyon-Théâtre des Célestins

1407 : Fondation du couvent des Célestins sous le vocable de Notre Dame de Bonne Nouvelle. (Le couvent est ravagé par plusieurs incendies en 1501, 1622 et 1744) 

1792 : Avril : inauguration d’un premier théâtre dit des variétés sur les ruines du couvent des Célestins. Il sera entièrement voué aux drames et aux vaudevilles. 

1838 : Le Théâtre des Variétés, devient propriété de la Ville

1871 : Nuit du samedi 1 au dimanche 2 avril : Un grave incendie le ravage entièrement Un concours est lancé par la Ville pour la construction du nouveau Théâtre. Gaspard André, élève d’Antoine-Marie Chenavard, est alors retenu comme architecte. 

1877 : Le théâtre est reconstruit 

1880 : Nuit du 25 au 26 mai : Le théâtre brûle de nouveau, un incendie se déclare près des loges situées sur le côté Nord de l'aile Ouest, à proximité du poste de pompier. Les dégâts furent très importants 

1880 : Octobre : (Reportage du Petit Lyonnais : « le feu serait parti du local des pompiers qui arrosaient, ce soir-là, le départ de l’un d’eux. Trop sans doute ») Il est rénové à l'identique et inauguré la même année. Le théâtre a conservé toute la majesté de son architecture d'origine. 

1881 : Le Théâtre ouvre ses portes. La Ville ayant renouvelé sa confiance à Gaspard André

Vue photographique des ruines du théâtre des Célestins après le premier incendie. MG inv. 55.83.17


1873 - Etas-Unis - New-York - Madison Square Theatre

1865 - 1867 : utilisé par George Christy et d'autres spectacles de ménestrels puis Cinéma fermé au début 1868 

1869 : Augustin Daly est devenu directeur, on appela le théâtre parfois Daly Fifth Avenue ou simplement Théâtre Daly. 

1873 : 1 janvier ( ?) : Incendie du Théâtre (en matinée)


1873 - France - Marseille - L'Alcazar

1857 : 10 octobre : Ouverture des portes, la salle est décorée en «fantaisie mauresque» par son propriétaire Etienne Demolins, en référence à l’Alhambra de Grenade. La salle peut accueillir 2000 personnes, qui peuvent s'attabler pour suivre le spectacle en buvant et fumant 

1873 : 25 juin : un incendie se déclare et détruit le théâtre, mais sans faire aucune victime. 

1874 : La salle rouvre ses portes 4 mois après l’incendie. 

1889 : l'Alcazar subit une rénovation pendant laquelle est créée la porte d'entrée surmontée de la marquise tel que nous la connaissons. À la deuxième moitié du xxe siècle, la salle reste fermée n'offrant au public que les restes d'une enseigne décrépie de type Art déco 

2004 : 30 mars : l'Alcazar rouvre ses portes sous la forme d'une bibliothèque municipale à vocation.


1873 - France - Pont-à-Mousson - Théâtre

...


1873 - France - Paris - Grand Opéra - rue LePeletier

L'histoire de l'Opéra de Paris débute le 28 juin 1669, date à laquelle Louis XIV, sur proposition de Colbert, accorde à l’abbé Pierre Perrin, compositeur, le privilège d’établir à Paris une Académie, « pour y représenter et chanter en public des Opéras et des représentations en musique et en vers François ». 

L’Opéra de Paris est appelé successivement ; 

1669 -1791 : l'Académie royale de Musique 

1791 (24 juin) : Opéra 

1791 (29 juin) : Académie de Musique 

1791 (27 septembre) : Académie Royale de Musique 

1792 (15 aout) : Académie de Musique 

1793 (12 août) : Opéra (La Convention nationale supprime toutes les académies et sociétés savantes). 

1794 (18 octobre) : Opéra National 

1794 (7 août) : Théâtre des Arts 

1797 (28 février) : Théâtre de la République et des Arts 

1802 (24 août) : Théâtre de l’Opéra 

1804 (29 juin) : Académie Impériale de Musique 

1814 (3 avril) : Académie de Musique 

1814 (5avril) : Académie Royale de Musique 

1815 (21 mars) : Académie Impériale de Musique 

1815 (8 juillet) Académie Royale de Musique 

1821 : Académie Royale de Musique 

1830 (4 août) : Théâtre de l’Opéra 

1830 (10 août) : Académie Royale de Musique 

1848 (26 février) : Théâtre de la Nation 

1850 (2 septembre) : Académie Nationale de Musique 

1851 (2 décembre) : Académie Impériale de Musique 

1854 (1er juillet) : Théâtre Impérial de l’Opéra 

1870 : Théâtre National de l’Opéra 

Il a aussi occupé différents locaux : 

Répétitions : La grande Salle de l’Hôtel de Nevers (ancienne bibliothèque du Cardinal Mazarin) 

1671 (mars) – 1672 : La Salle de la Bouteille (Jeu de paume de la Bouteille) : Rue Mazarine (Salle démolie) 

1672 (15 novembre) – 1673 : La Salle du Bel-Air (Jeu de paume du Bel-Air) : Rue de Vaugirard 

1673 (15 juin) – 1764 : La Première salle du Palais-Royal (ancienne salle de la troupe de Molière) : Palais Royal : construite 1637, détruite par un incendie en 1763 (6 avril) 

1764 (24 janvier) – 1770 (23 janvier) : La Salle des Tuileries (Salle des Machines) : Palais des Tuileries (construite en 1660, démolie en 1873) 

1770 (26 janvier) – 1781 (8 juin) : Deuxième salle du Palais-Royal : Palais Royal : Détruite dans un incendie en 1781 (8 juin) 

1781 (14 juillet) : La Salle des Menus-Plaisirs : Rue Bergère (Salle démolie) 

1781 (27 octobre) – 1794 (août) : Salle du théâtre de la Porte-Saint-Martin : Boulevard Saint-Martin (construite en 1781, détruite par un incendie 1871 et reconstruite) 

1794 -1820 : Salle du Théâtre-National de la rue de Richelieu : Rue de Richelieu : Construite en 1781, 

1820 (19 avril) – 1821 (11 mai) : Salle Favart : Place Boieldieu : Construite en 1783. Détruite en 1839 par un incendie et reconstruite sur place. 

1821 – 1873 (octobre) : Salle de la rue Le Peletier : Rue Le Peletier : Construite en 1820-1821. Détruite par un incendie en 1873. 

1874 (19 janvier) – 1875 (5 janvier) : Salle Ventadour : Rue Méhul : Construite de 1826 à 1829. Fermée en 1879 et transformée en banque 

Depuis 1875 (5 janvier) : Opéra Garnier : Place de l'Opéra 

Depuis 1990 : Opéra Bastille : Place de la Bastille 

1821 : 16 août : Inauguration du théâtre 

1822 : On utilisa pour la première fois le gaz pour éclairer les effets de scène lors du ballet « Aladin et la lampe merveilleuse ». 

1873 : Nuit du lundi 27 au mardi 28 octobre : L’Opéra fut détruit par un gigantesque incendie : le feu dura 24 heures et consuma le théâtre tout entier.


Incendie du théâtre de l'Opéra, vue prise rue Le Peletier. Hauger, Arthur , Graveur Le Monde illustré , Editeur Musée Carnavalet, Histoire de Paris


1875 - Angleterre - Leeds - le Théâtre royal de Hunslet Lane

1875 : le Théâtre royal de Hunslet Lane a été détruit par un incendie, 

1878 : 18 novembre : l’incendie Le nouveau théâtre a été ouvert par Sir Andrew Fairbairn


1875 - France - Lyon - Le Grand Théâtre

Extrait de l’Univers Illustré du 3 avril 1875 : Lundi de la semaine dernière, vers six heures, un violent incendie à éclaté dans l’aile nord du Grand Théâtre de Lyon, situé près de l’Hôtel de ville. La foule s’est portée en masse vers le lieu du sinistre, les pompiers sont arrivés et ont commencé à attaquer le feu, secondés par la troupe. Après deux heures d’efforts énergiques, on a réussi à le maîtriser. Vers sept heures, le feu, qu’on croyait complètement circonscrit, a subitement repris avec une nouvelle violence dans les loges des artistes ; mais il a été aussitôt combattu et éteint. Une explosion de gaz s’est produite pendant l’incendie ; fort heureusement il n’y a pas eu de victimes. Les pertes sont évaluées à une cinquantaine de mille francs. Toute la galerie est à reconstruire ? Quant aux décors et à la salle, tout est absolument intact.


1875 - France - Saint-Brieuc - Théâtre municipal

Avant la Révolution, la salle de spectacle se trouvait sous l'auditoire royal 

1794 à 1809 : Le théâtre est installé dans la chapelle du vieux séminaire 

1809 à 1911 : Construction du Théâtre par l'architecte parisien Guillot 

1875 : Nuit du dimanche 26 au lundi 27 décembre : Incendie après la fin de la représentation des Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas. À l'emplacement du théâtre incendié est aménagé le musée. 

1879 : Un nouveau théâtre fut édifié par l'architecte de la ville Alexandre Angier, sur la place du Marché au Blé. 

1884 : Inauguration 

1900 : L'aile nord de la façade est achevée Notes : Le foyer et la salle ont été décorés par Carpezat et Lavastre. La salle italienne, de forme elliptique, peut recevoir trois cents personnes.